hack #1 : Crèche augmentée

Pitch :

une crèche rendue interactive : les santons racontent leurs histoires quand on les déplace en différents emplacement de la crèche.
IMG_4788

Ingrédients :

  • une crèche avec des santons
  • Un panneau de contreplaqué
  • 3 lecteurs RFID (Touchatag ou ACS-122-U)
  • un PC (là nous avons utilisé un Asrock sous Linux)
  • un haut parleur directionnel ou un casque.
  • 25 puces RFID rondes (diamètre 2,5 cm)

Durée de préparation :

8 h pour 4 personnes

Réalisation de la crèche :

Positionnez sur le plateau de contreplaqué les endroits qui déclencheront les sons (dans notre scénario : devant l’enfant Jésus, devant l’ange et près du puits).
Retournez le plateau et fixez les lecteurs RFID sous ces endroits. (Vous pouvez les démonter et les visser ou les scotcher avec du gaffeur).
Connectez les lecteurs RFID au PC, la sortie son du PC au haut parleur (ou au casque).

Sur le PC, installez le client RFID (à télécharger ici, sources ici, instructions pour installations sous windows ou mac en bas de l’article ici) , un serveur web apache2 et à la racine du site le programme en PHP à télécharger depuis notre Github.

Production des contenus:

L’intérêt du dispositif est d’inviter une communauté à produire les sons de cette crèche, le résultat sera la voix de la communauté face au mystère de la nativité.

Dans notre cas, nous avons lancé une invitation par mail et par twitter sous les termes de l’opération « adopte un santon »

Les contributeurs étaient invités à enregistrer 3 sons :
– dans le premier ils répondaient à la question : « Qui suis-je ? »
– dans le deuxième ils devaient une confidence qui commence par « l’Ange m’a dit ».
– dans le troisième ils déposaient une prière aux pieds de l’enfant Jésus ou de Marie.
Chaque son devait  durer environ 20 secondes (un twitt sonore). Et pouvait être décalé, humoristique, sérieux, mystique, profond.

Retours :

Témoignage de Geneviève

« Ce que je dirais sur la crèche, c’est qu’il est difficile de rendre ce que l’on a vécu en la créant.
Lorsqu’on présente la crèche, ceux qui osent déplacent des santons, entendent des témoignages et sont plus ou moins touchés par ce qu’ils entendent. C’est beau, c’est original, intéressant, mais cela ne rend pas, à mon sens, l’essentiel.
Le principal de l’effet « crèche augmentée » se vit lors de sa réalisation.
Nous qui y avons participé, nous avons vécu de vrais moments de partage : quand chacun apportait son témoignage, lors de notre propre questionnement, les paroles des autres reçues comme des cadeaux… Et tout cela de façon informelle, ludique, créative… Presque sans nous en rendre compte !

Ce temps permet de vivre la crèche comme le rassemblement d’une foule d’individus variés qui se mettent en route, qui se présentent, parlent de leur foi, de leur appel (qui est forcément unique !), et viennent déposer leur prière au pied du petit enfant nouveau né.

Ce qui est intéressant avec cette médiation « différente », c’est que cela ouvre des portes à des personnes qui n’auraient pas forcément passé du temps à « méditer » devant la crèche.

Je trouve que c’est un bon outil de cohésion de groupe, à utiliser dans le mois qui précède Noël pour donner la parole à chaque membre d’un groupe : groupes de caté., paroisse, maison de retraite, étudiants, communauté, etc…
Permettre par la parole de chacun, vis à vis de lui même et dans sa foi, de découvrir et de prendre sa place au sein d’un groupe.

J’ai vu que la Communauté du Chemin Neuf a entrepris une démarche similaire à l’occasion de la semaine pour l’unité des chrétiens, en permettant à 8 jeunes de différentes églises de témoigner.

C’est comme cela que je proposerais l’usage de cette crèche à une paroisse ou communauté qui voudrait s’en servir. »

Développements

Nous avons eu de nombreuses idées pour développer encore le projet de multiples manières :

– développer un système de publication simplifiée de sons pour ne pas avoir à bricoler le code.

– développer des scénarios ludiques (si le berger est devant la vierge et que le mouton passe devant l’ange, alors on débloque une étape du jeu).

– avec un picoprojecteur, faire un mini vidéomapping qui habille et augmente la crèche, éventuellement en suivant l’interactivité des personnages manipulés.

– intégrer une tablette ou un écran à proximité lié à un hashtag sur twitter. Pouvoir déposer sa prière par twitter ou sms….

Préparé avec amour et tolérance par:

  • Pilou : programmation, assemblage tech.
  • Geneviève : scénario, production des contenus
  • Marvel : concept, community management
  • Damien : fabrication de la crèche (menuiserie)
  • Marc : réalisation vidéo
  • et d’ardents contributeurs : Pierre-Luc, Clémence, Natoche, Violette, Martin, …
marvel

Leave a Reply Text

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.